Rechercher sur notre site

Archives

Environnement

Vigilance Météo Météo du jour Qualité de l'Air

Historiques

Recherche

Grèves: fortes perturbations attendues lundi à la SNCF

octobre 17th, 2010 by cftchus

Grève SNCF (AFP) /Le mouvement de contestation contre la réforme des retraites se fera toujours sentir, lundi 18 octobre.

Grève SNCF (AFP)La grève se poursuit dans les transports et les raffineries. La mobilisation des routiers pourrait prendre de l’ampleur.

LES PREVISIONS POUR LUNDI 18 OCTOBRE SNCF :

  • La SNCF a prévu un TGV sur deux en moyenne lundi. Six rames sur dix circuleront pour les TGV au départ ou à l’arrivée de Paris et une rame sur quatre pour les liaisons en province, a précisé la SNCF. Les TGV entre la province et la Belgique seront limités à Lille.
  • Le trafic sera supérieur à un train sur deux pour les Transiliens et les TER. Il sera supérieur à un train sur trois pour les trains Corail de jour.
  • La liaison Eurostar sera normale entre Paris et Londres et la circulation des trains vers l’Allemagne quasi-normale. En revanche, tous les Thalys seront supprimés en raison de la grève des cheminots belges. Sept trains sur dix fonctionneront pour la Suisse et le trafic de jour vers l’Italie sera limité à un aller-retour Paris-Milan. Le trafic des autres trains internationaux ne sera pas assuré.
  • Informations : www.sncf.com et www.infolignes.com ; www.abcdtrains.com pour les prévisions Transilien par gare; www.ter-sncf.com pour le trafic TER.
  • Numéros verts : 0 805 90 36 35 pour Grandes Lignes, TER, Téoz et Intercités; 0 805 70 08 05 pour le Transilien. Sur téléphone portable : sncf.mobi.
  • Les quatre principaux syndicats de la SNCF ont annoncé dimanche un “rebond significatif” de la grève dès dimanche soir et surtout lundi, promettant des actions qui feront “mal en terme de conséquences économiques”. “Ce soir, mais surtout demain, nous allons voir un rebond significatif de grévistes à la SNCF”, a affirmé Didier Le Reste, secrétaire général de la CGT-Cheminot, lors d’une conférence de presse au siège de la CGT à Montreuil. Le taux de grévistes était dimanche de 26,55%, selon la CGT, la direction n’ayant pas communiqué de chiffres. “On a décidé de créer une vraie dynamique de mobilisation”, avec des actions qui feront “mal en terme de conséquences”, a précisé Christophe Dard (CFDT-Cheminots).

RATP :

  • La direction prévoit un trafic normal ou quasi normal sur les réseaux Métro, Bus, Tramway et RER A (zone RATP).
  • Pour le RER B en zone RATP, entre Gare du Nord et Robinson / Saint-Rémy-lès-Chevreuse, 2 trains sur 3 sont prévus. L’interconnexion avec la SNCF à Gare du Nord n’est pas assurée.
  • Toutes les perturbations en direct. Numéro vert : 0800 15 11 11. Téléphones mobiles : wap.ratp.fr

Routes :

  • La mobilisation dans le transport routier pourrait s’amplifier à partir de lundi, les syndicats du secteur appelant les salariés à se prononcer dans la matinée sur de nouvelles actions et notamment d’éventuelles grèves.

LA SITUATION DIMANCHE EN FIN DE JOURNEE

SNCF :

  • La CGT-Cheminots a recensé dimanche en fin de matinée un taux de grévistes de 26,55%. La direction n’a pas communiqué de chiffres.
  • Le trafic TGV était notamment de 2 trains sur 3 en moyenne sur les trajets au départ ou à l’arrivée à Paris, mais allégé dans le Sud en raison de difficultés locales. Seulement 1 train sur 4 circulaient en moyenne sur les TGV province-province.
  • Les quatre principaux syndicats de la SNCF ont annoncé un “rebond significatif” des grévistes dès dimanche soir et surtout lundi matin, avec des actions conjointes avec d’autres secteurs d’activité, et notamment les routiers.
  • A Marseille, les contrôleurs devraient travailler quasi-normalement, ayant voté samedi la reprise du travail jusqu’à lundi soir minuit, selon Sud Rail. Les conducteurs ont eux voté la reconduite de la grève jusqu’à lundi minuit.

RATP :

  • Le taux de grévistes était dimanche de 5%, identique à celui de vendredi et samedi, a précisé la direction. Les perturbations touchaient surtout le RER B (deux trains sur 3, contre 3 sur 4 samedi). La direction annonçait un trafic normal ou quasi normal sur les réseaux métro, bus, tramway et RER A (zone RATP). L’interconnexion avec la SNCF à Gare du Nord n’était pas assurée. Toutes les perturbations en direct. Numéro vert : 0800 15 11 11. Téléphones mobiles : wap.ratp.fr

Routes :

  • Ce week-end, la CFDT et la CGT du transport routier organisent des actions ponctuelles, tels que des blocages temporaires de rond-points ou de dépôts pétroliers, et des distributions de tracts. Dans le secteur des transports de fonds, des grèves ont déjà été décidées localement et les salariés seront appelés lundi matin lors d’assemblées générales à se prononcer sur d’éventuelles grèves.
  • “Jusqu’à présent, les convoyeurs ont participé aux manifs mais de façon minoritaire. Là, le but est de passer à une étape supérieure”, a ajouté Patrick Noszkowicz, de la CGT Brinks.
  • “Les routiers seront appelés dès lundi à rejoindre le mouvement”, a indiqué la CGT Transports.

Aéroports :

  • Le secrétaire d’Etat aux Transports, Dominique Bussereau, a confirmé dimanche matin que Roissy-Charles-de-Gaulle était “parfaitement alimenté” et qu’il n’y avait “plus aucun souci” pour l’arrivée de kérosène dans cet aéroport parisien. Le secrétaire d’Etat confirme ainsi l’annonce, samedi soir par la Direction générale de l’avisation civile (DGCA), du retour à un fonctionnement normal de l’oléoduc approvisionnant notamment les deux aéroports.
  • L’aéroport de Nantes, qui était vendredi “dans une situation critique” suite à une pénurie de carburant, selon la DGAC, était “toujours ravitaillé” samedi en kérosène, avec un trafic “normal”, a affirmé un responsable de l’aéroport.
  • Le responsable syndical a déploré que les pompes approvisionnant en kérosène les aéroports parisiens aient été remises en circulation dimanche matin par “du personnel d’encadrement non grévistes” et “non formés”, au Havre, “sur réquisition préfectorale”. Selon lui, “il s’agit de mesures d’exceptions contraires au droit du travail”.

Raffineries :

  • La totalité des 12 raffineries de métropole étaient toujours en grève dimanche, selon la CGT. “Il y a une raffinerie qui fonctionne à débit minimum (Fos-sur-Mer), les onze autres sont à l’arrêt”, a précisé l’Union française des industries pétrolières (Ufip).
  • La préfecture de Seine-et-Marne a pris dimanche un arrêté de réquisition du personnel “pour procéder au chargement et à la livraison des clients de la raffinerie” Total de Grandpuits.
  • “La situation se calme” pour la livraison de carburant dans les stations-service et les aéroports sur tout le territoire et “l’accès aux dépôts est libre”, selon l’Ufip, qui affirme avoir “les moyens de livrer les stations-service de façon +quasi-normale+”.
  • Seules 200 stations-service sur 13.000 étaient “gênées” en France, selon le secrétaire d’Etat aux Transports Dominique Bussereau.
  • La CGT de Total a affirmé que “le jeu du chat et de la souris” autour des dépôts de carburants allait reprendre entre les grévistes et les forces de l’ordre, n’exluant pas “d’autres dépôts bloqués”.
  • La menace d’une pénurie de carburants s’est éloignée pour les aéroports parisiens, avec la remise en service samedi soir de l’oléoduc qui les fournit en kérosène, suite à l’intervention de personnels d’encadrement “non formés”, sur “injonction du ministère”, selon la CGT.

Méthaniers :

  • Les personnels des trois terminaux méthaniers de gaz naturel étaient toujours en grève dimanche et aucun bateau ne peut livrer son chargement, selon la CGT. Le terminal méthanier de Montoir-de-Bretagne (Loire-Atlantique) est arrêté depuis vendredi soir, selon la direction de GDF Suez et la CGT. Celui de Fos-Tonkin est également en grève depuis mardi, et “le débit a été réduit jusqu’à mardi”, date à laquelle l’arrêt pourrait être décidé, selon la CGT. Une nouvelle AG est prévue lundi matin.
  • Le troisième terminal méthanier, à Fos-Cavaou, est lui en travaux, avec un débit minimum, mais le personnel est aussi en grève, selon la CGT.
  • Ces trois terminaux représentent 25% de l’approvisionnement français en gaz. Pour la CGT, l’objectif n’est pas de couper le gaz pour les particuliers, mais d’obliger la direction à couper certains gros clients industriels, qui peuvent basculer sur le fioul et l’électricité.

Ports :

  • 27 pétroliers, 2 chimiquiers et 9 gaziers étaient en attente en rade de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône), 20 pétroliers, 2 chimiquiers et 1 gazier dans celle de Marseille et 4 péniches sur le Rhône en raison du blocage des terminaux pétroliers de Fos-Lavera, selon le Grand port maritime de Marseille.
  • Les terminaux marchandises de Fos et des bassins Est à Marseille étaient eux perturbés par un mouvement de grève de 24 heures des dockers et agents portuaires, pour réclamer une cessation anticipée d’activité au titre de la pénibilité. 16 navires étaient affectés à Fos par cette grève.
  • Enfin le trafic passagers avec la Corse était quant à lui encore perturbé par la grève des marins de la SNCM et de la CMN qui ont voté dimanche la reprise du travail après avoir obtenu des garanties sur leur régime de retraites.

Education :

  • Seize lycées, selon le ministère de l’Education nationale, “quelques” établissements selon l’UNL, principale organisation lycéenne, ont été perturbés samedi par des manifestations.
  • Dans la matinée, quelques petites manifestations se sont produites aux abords d’établissements franciliens. Des perturbations ont également été relevées par l’UNL dans le Var, à Montpellier ou encore à Toulouse.

(Nouvelobs.com avec AFP)

Posted in Grèves, Transports, Actualité Syndicale, Revue de presse |


Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 16426 articles | blog Gratuit | Abus?